Improjazz: drama without narration

Somehow I managed to miss this when it came out. Noël Tachet’s review of ‘io 0.0.1 beta++’ (SLAMCD 531) in Improjazz from way back in March 2012:

Expériences de résonnances et d’occupation de l’espace sonore. Très dramatique sans narration. Tout l’espace est occupé, toujours de manière surprenante, avec peu de sons, peu de matière (toutefois l’occupation peut se densifier sans rupture), travaillée finement, une dentelle de musique. Des allers et venues des sons comme de personnages sur ce qu’on peut vraiment appeler une scène musicale. Un travail de legato général, structurel, dans la rupture permanente des sons individuels. Un disque étonnant dans lequel les sons de l’automate sont reconnaissable sans être décalés. Les humains ne jouent pas comme s’ils étaient entre eux, le robot les influence, l’inverse est vrai. [Read the rest…]

[More info on the recording…] [All reviews…]

‘io 0.0.1 beta++ (SLAMCD 531) CD cover (copyright 2011, Han-earl Park)

‘io 0.0.1 beta++’ (SLAMCD 531) [details…]

personnel: io 0.0.1 beta++ (itself), Han-earl Park (guitar), Bruce Coates (alto and sopranino saxophones) and Franziska Schroeder (soprano saxophone).

© 2011 Han-earl Park.
℗ 2011 SLAM Productions.

This entry was posted in audio recordings, performance and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Post a Comment